facebook
Bande de Gaza : vives condamnations internationales apres une frappe meurtriere a Rafah

Bande de Gaza : vives condamnations internationales apres une frappe meurtriere a Rafah

Global lunes 27 de mayo de 2024 -

AFP
Demande d'enquête, dénonciation du "mépris" pour l'arrêt de la Cour internationale de Justice: l'ONU et nombre de pays ont condamné lundi la frappe israelienne sanglante sur un camp de desplazados a Rafah, dans le sud de la bande de Gaza y los Estados Unidos exigen a Israel "proteger a los civiles".
El ejército israelí a de son côté dit enquêter después de esta operación que a hecho, según le ministère de la Santé à Gaza, au mens 45 morts au cours de la nuit de dimanche à lundi à Rafah, le Premier ministre lamenta un "accidente trágico ".
- "Una masacre", disentimiento de la presidencia palestina y Hamás -
La presidencia palestina y el acusador de Hamas, Israel, cometieron una "masacre" junto a un centro para personas desplazadas, el ejército israelí disant pour sa part avoir frappé un complexe dans lequel agissaient d'importants terroristas.
- "Un accidente trágico", según Israel -
El primer ministro israelí, Benjamín Netanyahu, estimó que el frappe sur Rafah fue "un accidente trágico" después de "evacué a un millón de habitantes". "Nous enquêtons sur ce qui s'est passé et nous en tirerons les conclusiones", at-il ajouté.
- La Maison Blanche "bouleversée" -
"Israël a le droit de s'en prendre au Hamas, et nous comprenons que cette frappe a tué deux terroristas de haut rang du Hamas (...). Mais comme nous l'avons dit clairement, Israel doit toutes les précautions posibles pour protéger les civils", a declaró un porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison Blanche, disant que la présidence américaine était "bouleversée" par cette frappe qui a tué des "Palestiniens inocentes".
- La ONU exige una consulta "transparente" -
L'émissaire de l'ONU pour le Proche-Orient, Tor Wennesland, a "condamné les frappes israéliennes" et reclamé una enquête "complète et transparente" después del ataque en la ville surpeuplée de Rafah.
Le Haut-Commissaire aux droits de l'homme des Nations unies, Volker Türk, está "horrificado". "Les images du camp sont horribles et montrent que les méthodes et les moyens militaires utilisés par Israël, qui ont déjà conduit à la mort de tant de civils, ne changent pas", dijo.
- "Mépris" para la CIJ según la Unión Africana -
La Unión Africana denuncia una "mépris" para el arresto de la CIJ, la plus alta jurisdicción de la ONU, que avait ordonné vendredi à Israel de suspender sus operaciones en Rafah.
- Le chef de la diplomatie de l'UE "horrifié" -
El jefe de la diplomacia europea, Josep Borrell, está "horrorizado".
- Le presidente francés "indigné" -
El presidente francés Emmanuel Macron está "indignado". "Ces opérations doivent cesser", at-il ajouté.
- Qatar et Egypte très critiques -
Le Qatar, qui accueille le bureau politique du Hamas depuis 2012, considère que "les bombardements vont compliquer les efforts de médiation en cours".
Le ministère égyptien des Affaires étrangères appelle Israël à "mettre en oeuvre les mesures édictées par la Cour internationale de justice (CIJ) concernant une cessation immédiate des opérations militaires" à Rafah, une ville palestinienne située à la frontière de l'Egypte.
- Vives condamnations ailleurs au Moyen-Orient -
Chef de file des pays du Golfe et un des poids lourd du Moyen-Orient, l'Arabie saoudite condamne "dans les termes les plus fermes la poursuite des massacres".
Autre pays du Golfe, le Koweït dénonce des "crimes de guerre flagrants"
La Jordanie y voit un "acte de défi face aux arrêts de la Cour internationale de justice" et une "violation sévère" du droit international.
bur/cm/bds/lpt/fjb
© Agence France-Presse


No te pierdas la noticias más relevantes en youtube

San Luis Capital

Envíe un mensaje al numero 55 1140 9052 por WhatsApp con la palabra SUSCRIBIR para recibir las noticias más importantes.

SG/CR

Etiquetas


Notas Relacionadas
+ -