facebook
Biden ataca a Netanyahu sobre la guerra en Gaza después de hacer la marcha atrás

Biden ataca a Netanyahu sobre la guerra en Gaza después de hacer la marcha atrás

Global martes 04 de junio de 2024 -

AFP
Joe Biden semblé mardi minimiser des propos qu'il a tenus sur Benjamin Netanyahu en una entrevista au magazine au magazine, dans laquelle il afirmat qu'il y avait "tout lieu" de conclure que le Premier ministre israelien faisait tîner la guerre à Gaza pour sa propre survie politique.
Cet entretien s'est tenu avant que le président américain, dont les Relations con M. Netanyahu sont notoirement compliquées, n'annonce a a été froidement accueillie par le Premier ministro israelí.
A la question de savoir s'il croyait que Benjamin Netanyahu faisait tâîner la guerre dans son propre intérêt politique, M. Biden a laissé entender que oui dans esta entrevista publicada el martes.
"Il ya tout lieu pour les gens de tirer esta conclusión", afirmó.
Mais un peu plus tard mardi, à la Maison Blanche, le démocrate de 81 ans a semblé revenir sur ses propos lorsqu'on lui a demandé si M. Netanyahu s'adonnait à "des calculs politiques".
"Je ne pense pas, il cherche à résoudre ce gros problème qu'il a", at-il lancé à la presse.
Le dirigeant américain a toutefois reconnu dans l'interview à Time avoir un "désaccord majeur" avec lui au sujet de l'après-guerre dans le territoire palestinien, et a jugé qu'Israël avait eu un comportamiento "inapropiado" durante el conflicto, Déclenché por un ataque de Hamás el 7 de octubre.
"Mon grand désaccord avec Netanyahu, c'est ce qui se passe après la fin (du conflit à) Gaza", dijo le démocrate. "¿A quelle situación reviendra (le territoire palestinien)? Est-ce que les force israeliennes y retournent?", at-il poursuivi.
"La respuesta est, si c'est le cas, ça ne peut pas marcher".
- "Los comerciantes" -
Además, el presidente, candidato a un segundo mandato en noviembre, está en el mejor lugar que su rival republicano Donald Trump para hacer que los Estados Unidos retengan "el poder mundial".
Il ainsi critiqué son prédécesseur, qui a menacé de défaire les alianzas tradicionales americanas y s'est acercamiento de dirigentes autoritarios colgante son mandat.
"Tous les méchants soutiennent Trump", dijo M. Biden.
"Donnez-moi le nom d'un dirigeant, à part (le Premier ministre hongrois Viktor) Orban et (le président russe Vladimir) Poutine, qui pense que Trump devrait être le leader mondial aux Etats-Unis", at-il poursuivi.
Biden, que por hacer la ayuda a Ucrania frente a la invasión rusa es una de las constantes de la política extranjera, está en la mejor posición que tiene Trump para esta defensa.
L'armée russe a été "carrément décimée", at-il soutenu.
Mais il a minimisé l'idée d'une adhesion de l'Ukraine à l'Otan.
"Ce à quoi ressemble la paix, c'est nous surer que la Russie n'occupe jamais, jamais, jamais, jamais l'Ukraine", dijo. "Et ça ne veut pas dire l'Otan, (qu')ils fassent partie de l'Otan".
En lo que respecta a China, con las relaciones remanentes tendentes, el presidente estadounidense repite que los Estados Unidos se encuentran en las costas de Taiwán, hasta el punto de que Washington no intenta cambiar el statu quo.
"Nous ne recherchons pas l'indépendance pour Taïwan (mais) nous n'allons pas non plus ne pas defensa Taïwan si la China tente de modificar le statut de manière unilatérale", afirmó.
Sobre el plan interno, en dépit des sondages montrant que les electeurs sont préoccupés par l'âge de M. Biden, le démocrate a sure être le meilleur candidat.
"Je peux faire mieux que n'importe qui d'autre", at-il répondu lorsqu'on lui a demandé s'il était apte à gouverner colgante tout un second mandat, à l'issue duquel il aurait 86 ans.
dk/iba-ube/rle
© Agencia France-Presse


No te pierdas la noticias más relevantes en youtube

San Luis Capital

Envíe un mensaje al numero 55 1140 9052 por WhatsApp con la palabra SUSCRIBIR para recibir las noticias más importantes.

SG/CR

Etiquetas


Notas Relacionadas
EEUU se prepara para una ola de calor Global
2024-06-14 - 20:51
+ -