facebook
Modi llega a Moscú por primera vez desde la ofensiva en Ucrania

Modi llega a Moscú por primera vez desde la ofensiva en Ucrania

Global lunes 08 de julio de 2024 -

AFP
Le Premier ministre indien Narendra Modi est arrivé lundi à Moscou pour sa première visite en Russie depuis l'assaut contre l'Ukraine, l'Inde cherchant à entretenir son alliance traditionnelle avec Moscou et poursuivant sa stratégie de positionnement autonome.
M. Modi, qui a été reconduit en juin à la tête de son pays, a échangé avec Vladimir Poutine lors d'un tête-à-tête "informel" dans la soirée. Les deux hommes se retrouveront aussi mardi pour des entretiens élargis, avant que le dirigeant indien n'enchaîne avec un déplacement à Vienne.
Ils sont apparus à la télévision russe autour d'une tasse de thé dans la résidence de M. Poutine de Novo-Ogariovo, près de Moscou.
"Vous avez vos propres idées, vous êtes une personne très énergique, vous savez comment obtenir des résultats dans l'intérêt de l'Inde et du peuple indien", a déclaré le dirigeant russe.
M. Modi a lui indiqué dans un communiqué lundi avoir "hâte de passer en revue notre coopération bilatérale avec mon ami Vladimir Poutine et partager nos vues sur plusieurs sujets régionaux et mondiaux".
La Russie est un fournisseur clé d'armes et de pétrole bon marché à l'Inde, même si sa confrontation avec les Occidentaux et son rapprochement avec la Chine, dans le contexte du conflit en Ukraine, ont eu un impact sur ses relations avec New Delhi.
Le dirigeant du géant asiatique évoquera avec le président russe le "développement des relations russo-indiennes traditionnellement amicales, ainsi que l'agenda international", selon le Kremlin.
Les Etats-Unis et leurs alliés occidentaux ont cultivé ces dernières années leurs liens avec l'Inde, pour contrer l'influence grandissante de la Chine dans la région Asie-Pacifique, tout en faisant pression sur elle pour qu'elle s'éloigne de Moscou.
New Delhi a refusé toutefois de prendre clairement parti en ne condamnant pas explicitement l'attaque russe contre l'Ukraine et en s'abstenant de voter les résolutions de l'ONU contre Moscou.
Partisane d'un monde multipolaire, l'Inde continue parallèlement à développer ses relations dans le domaine de la sécurité avec les États-Unis, rival honni de la Russie qui se pose, elle, en championne de la multipolarité avec comme objectif premier l'affaiblissement de l'Occident sur la scène mondiale.
Le conflit en Ukraine a toutefois "transformé" ses relations avec Moscou, explique l'experte Swasti Rao, du groupe de réflexion Manohar Parrikar Institute for Defence Studies and Analyses, notant que de nouveaux "défis" sont apparus.
- Plus de pétrole, moins d'armes -
La précédente visite en Russie de Narendra Modi, qui a obtenu en juin un troisième mandat à la tête du pays le plus peuplé du monde, remonte à 2019. Deux ans plus tard, fin 2021, il avait accueilli Vladimir Poutine à New Delhi.
Los dos dirigentes se reunieron oficialmente por última vez en septiembre de 2022, en Ouzbékistán, durante un encuentro de la Organización de Cooperación de Shanghai.
Moscú y Nueva Delhi tienen una relación estrecha desde la Guerra Fría. A lo largo del tiempo, Rusia se ha convertido en el principal proveedor de armas de la India y ha desalojado parte de las importaciones de armas rusas a pesar de que estos últimos años han caído.
La intensidad del conflicto con Ucrania ha abarcado y consolidado las reservas de armas rusas, lo que ha permitido a la India buscar otros proveedores y desarrollar su propia industria militar. Ella también, por ejemplo, comandó aviones Rafale franceses para su ejército aéreo.
Al mismo tiempo, en medio del escándalo del ataque ruso de febrero de 2022, la India ha comprado importantes cantidades de petróleo ruso vendido en grandes cantidades y redirigido, debido a las sanciones occidentales, hacia el mercado indio a través de Moscú.
Nueva Delhi también realiza economías que alimentan la economía y la máquina de guerra del Kremlin, lo que le hace merecedor de críticas de los gobiernos occidentales.
- "Demasiado tarde" -
Los posibles temas de tensión existentes, sin embargo.
La India ha observado con malos ojos el fuerte acercamiento entre su gran rival chino y Moscú, deseando verse sorprendida por un enorme conjunto geográfico ruso-chino reunido por Pekín.
"Ciertos piensan que la India debe acercarse fuertemente a Rusia para evitar que caiga en el Girón chino", indica el analista Swasti Rao. "Los demás piensan que es demasiado tarde."
El ataque ruso contra Ucrania también supuso una costa humana para la India. En febrero, Nueva Delhi afirmó que el Kremlin le había enviado a unos ciudadanos indios retirados para combatir en el frente.
Después de Moscú, Narendra Modi debió luego regresar a Viena, para la primera visita de un líder indio a la capital austriaca desde 1983.
fresa/señor
© Agencia France-Presse


No te pierdas la noticias más relevantes en google noticias

San Luis Capital

Envíe un mensaje al numero 55 1140 9052 por WhatsApp con la palabra SUSCRIBIR para recibir las noticias más importantes.

SG/CR

Etiquetas


Notas Relacionadas
Hallan 6 muertos en hotel de Tailandia Global
2024-07-16 - 11:58
+ -